Quand on prit en photo le 1er être humain

En avril 1838, Louis Daguerre prend une photographie du boulevard du Temple à Paris, réalisant au passage la première photo de l’Histoire d’un être humain. A l’époque le temps de pose d’une photographie est encore très long, environ dix minutes pour cette photo en particulier, ce qui explique pourquoi seul l’homme en bas à gauche qui restait immobile le temps de se faire cirer ses chaussures et son cireur sont visibles, malgré la présence de nombreux piétons dans ce boulevard très fréquenté à l’époque.
Louis Daguerre est souvent considéré comme le père de la photographie puisqu’il a aidé à démocratiser son usage en commercialisant les daguerréotypes, procédé de prise d’image inspiré des travaux de Nicéphore Niépce. La mort prématurée de ce dernier seulement quelque années après le début de leur collaboration, fait qu’on attribuera pendant longtemps à tort l’invention de la photographie à Daguerre, d’où le nom donné à ces premiers clichés. Il alla même jusqu’à demander que sur son épitaphe soit gravé « inventeur de la photographie« , ce qui contribua davantage à créer la confusion sur la paternité du procédé.
FB_IMG_1521473302832

Après que l’Etat français ait acquit la méthode de prise photographique en l’échange d’une pension annuelle de 6000 francs versés à Louis Daguerre, ce dernier renforça sa fortune en profitant de l’engouement général pour la photographie en vendant les procédés qu’il avait perfectionné. Encore de nos jours, les clichés créés par Louis Daguerre s’arrachent à prix d’or : en 2010, un daguerréotype de 1839 est vendu aux enchères pour 732 000 euros.

Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur l’inventeur et son procédé, je vous conseille l’Historique et description des procédés du daguerréotype et du diorama rédigé à l’époque par Louis Daguerre en personne, ou bien ses Promenades poétiques et daguerriennes avec de très belles prises de vue qui nous donnent un aperçu de la région parisienne en ce milieu du XIXeme siècle…

Partager l'article:
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *