Que s’est-il passé entre Cupidon et la mortelle Psyché?

L’histoire d’Amour et Psyché, qui signifie « âme » en grec ancien, est contée dans l’Ane d’or d’Apulée et a pour origine la jalousie de Vénus envers la princesse Psyché, dont on dit qu’elle est plus désirable encore que la déesse elle-même. Folle de jalousie, la déesse  charge alors son fils Amour, dit aussi Cupidon ou Eros, connu pour les flèches qu’il décoche et qui inspirent la passion entre les êtres qu’il a élus, de la rendre éprise de l’homme le plus abject et méprisable qui existe. Mais au lieu de cela, le dieu se blesse avec l’une de ses propres flèches et tombe sous le charme de la princesse. Alors que celle-ci ne trouve pas de mari, son père va consulter un oracle qui lui dit que sa fille doit être livrée sur un rocher duquel son époux, un homme abject, viendra la chercher. Mais Zéphyr, le vent, emporte Psyché et la dépose  dans un palais enchanté où elle retrouve Eros. Pouvant désormais être réunis, les deux amants s’unissent chaque nuit dans l’obscurité avant l’aube où Eros disparaît sans jamais laisser apercevoir son apparence à son amante.

Jacques-Louis David (1748–1825), L'Amour et Psyché, 1817, huile sur toile, Cleveland Museum of Art.
Jacques-Louis David (1748–1825), L’Amour et Psyché, 1817, huile sur toile, Cleveland Museum of Art.

Lasse d’être laissée seule tout le temps que dure le jour, Psyché invite un jour ses deux sœurs au château qui, jalouses, lui affirment que cet amant qu’elle n’a jamais vu est en réalité une créature monstrueuse. La nuit suivante, alors qu’Amour est endormi à ses côtés, Psyché décide d’allumer une lampe et aperçoit alors le corps parfait de son amant que, saisie d’émotion, elle réveille involontairement en faisant tomber une goutte d’huile sur lui. Le dieu prend aussitôt son envol pour disparaître, et la jeune fille désespérée s’agrippe à sa jambe mais le dieu n’a d’autre choix que de la laisser délicatement tomber sur le sol.  Après avoir tenté de se jeter dans une rivière qui, attendrie, l’a reposée sur la berge, Psyché se met alors en quête de son bien-aimé et implore Vénus qui, après l’avoir torturée sous les coups de Tristesse et Inquiétude, la soumet à une série d’épreuves toutes plus terribles les unes que les autres (notamment de trier des graines en une soirée, mission pour laquelle elle est aidée par des fourmis) au terme desquelles la princesse est plongée dans un profond sommeil pareil à la mort, duquel Amour, toujours épris d’elle, vient la ranimer avec la pointe d’une de ses flèches. Eros l’emmène alors devant Zeus qui, empli de compassion pour ses malheurs, l’invite à rejoindre l’Olympe pour devenir l’épouse officielle d’Amour. L’histoire s’achève sur la première étreinte au grand jour de Pscyhé, l’âme, et Amour, enfin réunis pour l’éternité. Psyché donnera par la suite une fille à Amour, Volupté.

William-Adolphe Bouguereau (1825–1905), Psyché et l'amour, 1889, huile sur toile, Tasmanian Museum and Art Gallery.
William-Adolphe Bouguereau (1825–1905), Psyché et l’amour, 1889, huile sur toile, Tasmanian Museum and Art Gallery.

Ce célèbre couple de la mythologie grecque a été repris par différents auteurs européens, parmi lesquels Jean de la Fontaine, mais il a aussi inspiré de nombreux artistes, notamment les néoclassiques comme  le  célèbre sculpteur Antonio Canova et les peintres Jacques-louis David et François Gérard, mais aussi le peintre académique William-Adolphe Bouguereau ou encore la femme peintre britannique Annie Swynnerton, dont le style apparaît comme une fusion des styles impressionniste, préraphaélite, néoclassique et symboliste et qui fut la première femme élue à la Royal Academy of Arts en 1922.

Annie Swynnerton (1844–1933), Cupidon et Psyché, 1890, huile sur toile,Gallery Oldham.
Annie Swynnerton (1844–1933), Cupidon et Psyché, 1890, huile sur toile,Gallery Oldham.

Si l’on tient compte de la signification du nom de la jeune princesse, mais aussi de la pensée platonicienne qui a fortement influencée Apulée, ce récit prend alors un sens allégorique qui dépasse la simple anecdote mythologique : l’amour est pour toujours lié à l’âme, supérieure à la beauté physique.

François Gérard (1770-1837), Psyché et l'Amour, dit aussi Psyché recevant le premier baiser de l’Amour, 1798, huile sur toile, Musée du Louvre.
François Gérard (1770-1837), Psyché et l’Amour, dit aussi Psyché recevant le premier baiser de l’Amour, 1798, huile sur toile, Musée du Louvre.

Enfin, cette histoire affiche également des similitudes avec un célèbre conte norvégien, L’ours-roi Valemon, dans lequel une jeune princesse, elle aussi la troisième et dernière fille d’un roi, fait la rencontre et tombe amoureuse d’un roi ayant l’apparence d’un ours blanc et qui retrouve toutes les nuits son corps d’homme pour la rejoindre et s’unir à elle dans l’obscurité. Mais un jour alors qu’ils se trouvaient chez ses parents, elle ne peut résister à la tentation d’apercevoir son jeune amant et se penche au-dessus de lui avec une bougie que lui a donnée sa mère, faisant tomber une goutte de cire qui le réveille aussitôt. Celui-ci lui annonce alors que si elle avait attendu encore un mois en l’aimant sous son apparence d’ours, il aurait été délivré de la malédiction qu’une sorcière lui a lancé mais qu’à présent il doit partir épouser celle-ci, et il s’enfuit aussitôt dans une course précipitée. Tout comme Psyché, la princesse tente tout d’abord de s’agripper à celui qu’elle aime, mais elle finit par tomber dans la forêt.  Finalement, après plusieurs péripéties et grâce à l’aide de petites filles et des artisans du royaume, le couple parviendra à échapper aux griffes de la sorcière et le roi pourra pour toujours vivre avec sa bien-aimée sous son apparence humaine.

Theodor Kittelsen (1857–1914), L'ours-roi Valemon, 1901 ou 1912.
Theodor Kittelsen (1857–1914), L’ours-roi Valemon, 1901 ou 1912.

Partager l'article:
0

2 pensées sur “Que s’est-il passé entre Cupidon et la mortelle Psyché?

  • 30 mars 2018 à 18 h 51 min
    Permalink

    As tu remarqué les pieds sur la troisième peinture……..

    Répondre

Répondre à cc Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *